Retour

Nouvelles

TransBIOTech - À la recherche de traces d'un polluant organique persistant dans du polystyrène recyclé

 
 

4 mai 2021

Communication affichée - Événement Synchronex du 28 avril 2021
Séance A - Affiche 18 : À la recherche de traces d'un polluant organique persistant dans du polystyrène recyclé

Résumé : De nos jours, la stratégie des « 3 R » - Réduire / Réutiliser / Recycler - est communément appliquée afin d’éviter que de grandes quantités de matériaux ne prennent le chemin des dépotoirs. Le recyclage du polystyrène expansé, ou Styrofoam, pose un problème supplémentaire : le transport. Ce matériau est si léger que de nombreux camions sont requis pour en transporter des quantités importantes vers le centre de recyclage. Polystyvert, une compagnie de Montréal, a développé une méthode originale où le polymère est dissous dans une cuve basée chez les clients industriels. Lorsque le solvant est saturé, un camion-citerne va le chercher pour l’apporter à leurs installations pour le recyclage. Il leur faut toutefois s’assurer que leur procédé permet d’éliminer l’hexabromocyclodécane, HBCD, un retardateur de flamme aujourd’hui interdit et classé comme un polluant organique persistant, POP, selon la convention de Stockholm. Une méthode analytique a été développée à TransBIOTech pour quantifier les traces de HBCD par chromatographie liquide ultraperformante couplée à la spectrométrie de masse.