Retour

Nouvelles

CÉRSÉ - Affiche 105 de la Séance B

 
 

5 mai 2021

Communication affichée - Événement Synchronex du 28 avril 2021
Séance B - Affiche 105

Résumé : Circuits courts, partage de véhicules ou de biens, lutte aux gaspillages alimentaires, autant de causes pour réduire notre empreinte carbone et notre production de déchets pour lesquelles les innovateurs sociaux s’activent à trouver des solutions. Solutions qui impliquent de plus en plus des applications informatiques. D’un côté de la balance, les attentes des consommateurs habitués à l’offre des grandes entreprises de l’informatique, l’illusion de gratuité que celles-ci entretiennent et notre attrait pour la nouveauté. De l’autre côté, des coûts de développement et de maintenance élevés et un accès difficile à la main-d’œuvre spécialisée. Puis, l’offre infonuagique de ces mêmes grandes entreprises qui facilite le développement d’applications en fournissant des solutions serveur clés en main pour autant qu’on leur délègue l’hébergement de nos données. Une question se pose alors, les modèles de gestion de ces entreprises tierces peuvent-ils être compatibles avec les valeurs morales et environnementales des innovateurs sociaux? Est-ce que l’informatique pour le développement durable (Green IT) peut également être une informatique verte (Green IT)? La question est complexe et mérite d’être posée. Pour y répondre, il faut analyser l’ensemble du cycle de vie des systèmes informatiques qui sous-tendent à ces applications. Mieux vaut alors y penser dès la conception en utilisant des principes de design éthique (ethic by design), quitte à réaliser également que la sobriété numérique a parfois meilleur goût.